On rappelle aux NéoÉcossais de faire attention aux tiques

Posted On Oct 22 2019 by

first_img En enlevant les tiques aussi vite que possible, vous éliminerez ou réduirez le risque d’infection. Pour enlever une tique de façon sécuritaire, prenez-la délicatement avec une pince à épiler, le plus près possible de la peau. Retirez doucement la tique. Ne tirez pas brusquement, ne tournez pas et ne serrez pas. Lavez la morsure avec de l’eau et du savon. Désinfectez avec de l’alcool à friction ou du peroxyde d’hydrogène pour éviter d’autres infections. Les tiques à pattes noires doivent être collées à la peau pendant au moins 36 heures pour transmettre l’infection bactérienne qui cause la maladie de Lyme. La maladie de Lyme se traite par des antibiotiques. Le premier symptôme de la maladie de Lyme, et le plus courant, est l’apparition d’une éruption cutanée circulaire à l’endroit de la morsure, bien que l’éruption cutanée ne soit pas toujours de forme circulaire. D’autres symptômes incluent la fièvre, la fatigue, les douleurs musculaires et les maux de tête. Toute personne qui a fréquenté des endroits où l’on trouve de l’herbe haute, des arbustes et des arbres et qui présente ces symptômes doit obtenir des soins médicaux sans tarder. Pour obtenir plus d’information, consultez le http://novascotia.ca/dhw/cdpc/lyme.asp (en anglais seulement). Portez une chemise à manches longues, un pantalon et des chaussettes de couleur pâle afin de mieux voir les tiques. Portez des chaussures fermées. Rentrez les extrémités de votre pantalon dans vos chaussettes et rentrez votre chemise dans votre pantalon. Vaporisez un insectifuge contenant du DEET ou de l’icaridine sur les vêtements et les parties exposées de la peau. Vérifiez vos vêtements et les parties exposées de votre peau après avoir travaillé ou joué dehors pour vous assurer qu’il n’y a pas de tique. Examinez attentivement vos animaux de compagnie s’ils ont passé du temps à l’extérieur. Si possible, prenez un bain ou une douche dans un délai de deux heures après être rentré. Il sera ainsi plus facile de voir les tiques et de les enlever. Tondez la pelouse régulièrement pour réduire le risque que les tiques s’établissent sur votre terrain. On encourage les Néo-Écossais à profiter des activités de plein air en toute sécurité en apprenant comment éviter les tiques à pattes noires qui peuvent causer la maladie de Lyme. Les tiques à pattes noires se trouvent partout en Nouvelle-Écosse. L’examen des vêtements et de la peau est le moyen le plus important de prévenir la propagation de cette maladie transmise par les tiques. Pour éviter les tiques, prenez les précautions suivantes dans les régions où l’herbe est haute, où il y a des buissons ou en forêt :last_img read more


UN starts search for abandoned radioactive sources in Georgia

Posted On Oct 6 2019 by

The International Atomic Energy Agency (IAEA) is organizing the two-week search for Strontium 90 generators in a 550 square kilometre area of western Georgia. The effort will involve some 80 people, mostly Georgian nationals, as well as radiation experts from the IAEA, India, France, Turkey and the United States, who will set out on horseback, foot and by car.Six highly radioactive Strontium 90 sources, which were used as thermo-electric generators for communication stations in remote areas, have been recovered so far, and the IAEA believes that two more remain at large. The Agency has been working since 1997 to upgrade levels of radiation safety and security in the country, where over 280 radioactive sources have been recovered since the mid-1990s. Some of these sources were discovered on abandoned Soviet military bases and all have been placed in safe storage.The search marks the first operational phase of an action plan to conduct IAEA-supported radiological surveys of selected areas in Georgia. The action plan covers two phases of a campaign to survey selected areas of Georgia with sensitive radiation detectors and instruments to locate so-called “orphan” radiation sources that are outside of regulatory control.”The situation in Georgia may just be an indication of the serious safety and security implications orphaned sources may have elsewhere in the world,” said Abel Gonzalez, IAEA Director of Radiation and Waste Safety. “The IAEA’s work in Georgia is part of a comprehensive plan that includes Agency assistance to States to help them regain control of such orphan sources.”The second phase – an aerial and road survey covering different territory – is scheduled to begin in early September. The objective is to locate and recover other known or suspected orphaned radioactive sources in the country. read more